Ensemble Scolaire Le Beau Rameau

 
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Blogue des secondes

PICASSO

Envoyer Imprimer

Picasso

Les élèves de Littérature et société sont allés visiter l’exposition Picasso au Musée des Beaux Arts à Pau. Ils ont pu ainsi y admirer des lithographies représentant deux des femmes du grand peintre : Françoise Gilot et Jacqueline Roque.

Photo n°1

Suite à cette visite, j’ai demandé aux élèves de restituer ce qu’ils avaient retenu de l’exposition et de commenter les tableaux qu’ils ont le plus appréciés.

  A. Thoor

Picasso et les femmes

(par Angelina, Flore et Victoria)

 Introduction :

  Bâtie à partir des riches collections graphiques de la Fundación Picasso (musée maison natale) de Malaga, l’exposition présentée à Pau à partir du 18 septembre 2014 décline l’importance du modèle féminin dans l’œuvre de Pablo Picasso. Au travers d’une sélection de 66 estampes réalisées entre les années 1930 et 1970, le public est invité à découvrir les multiples variations que l’artiste a créées autour de "l’éternel féminin".

L’ensemble des gravures exposées permet de voir combien les femmes de la vie de Picasso, mais aussi les femmes imaginées, rêvées et fantasmées ont compté dans sa production artistique. Fernande, Marie-Thérèse, Dora, Françoise et Jacqueline ont marqué son œuvre qui brouille les frontières entre l’art et la vie. Leurs portraits nous font entrer dans leur intimité. La gravure occupe une place privilégiée dans la pensée picturale de Picasso. Véritable journal intime de sa création, elle est le lieu où s’expriment tous ses thèmes de prédilection: l’éros, la famille, la référence aux grands maîtres, le peintre et son modèle dans l’atelier, l’illustration d’ouvrages poétiques.

 Techniques de gravures :

   La gravure désigne un ensemble de techniques utilisées en art pour reproduire un dessin. Le principe consiste à graver une matrice, qui est transposée après encrage sur un support tel que le papier. L'œuvre finale ainsi obtenue s'appelle une estampe.

 1-La pointe seche

La pointe sèche est un outil pointu généralement en tungstène dont l’extrémité sert à graver des traits dans le métal. L'outil se manie comme un crayon, et les tailles varient en fonction de la grosseur des pointes. Si l'on veut obtenir des traits fins et minutieux une pointe en diamant est conseillée.
La pointe sèche « ne fait que déplacer le métal qu'elle griffe, gratte, raye, pique, sous la forme d'un creux bordé de bourrelets créés par le sillage de la pointe

 2- L'eau forte

 L’eau-forte est un procédé de gravure en taille-douce sur une plaque métallique à l’aide d’un mordant1 chimique (un acide)    Dans ce procédé de gravure en taille-douce (comme la gravure au burin ou à la pointe sèche), le motif est gravé en creux et l'encre va au fond des tailles. La plaque de métal (généralement du cuivre) est recouverte sur ses deux faces d’un vernis à graver (dur ou mou) résistant à l’acide. Le graveur exécute son dessin à l’aide d’un outil, avec lequel il retire le vernis à certains endroits. La plaque est ensuite plongée dans l’acide de façon à creuser les zones dégagées.

 3- La lithographie

C'est une technique d’impression qui permet la création et la reproduction à de multiples exemplaires d’un tracé exécuté à l’encre ou au crayon sur une pierre calcaire. Celle-ci consiste à graver en creux (ou en relief) des plaques de pierre et est relativement peu utilisée pour produire des estampes .Le tracé est exécuté directement sur la pierre, au moyen de crayons lithographiques, de plumes ou de pinceaux avec de l'encre lithographique.

  

Tableaux:

 

 

 

Ce tableau me semble intéressant par la présence de nombreux détails permettant de reconnaître Françoise Gilot : le grain de beauté et la chevelure si diversement représentés grâce à laquelle il l'appellera la ''femme fleur''. Sur ce portrait, Françoise nous apparaît sûre d'elle, son regard est tourné vers nous (celle-ci sera toujours représentée de face). Elle, qui fut l’épouse de Picasso durant 10 ans, a été peinte lorsque leur relation était au beau fixe, nous le voyons à la beauté du tableau, aux traits fins et précis ainsi qu'à l'expression de son visage.

                                                                                                                        Angélina

  

 

  

 

 

 

J'ai bien aimé ce tableau représentant Jacqueline Roque car nous ressentons l'amour de Picasso pour cette femme. Ce tableau est une belle représentation de l'admiration que Picasso porte pour sa femme. Picasso la représente de profil, comme toujours, et de façon plutôt belle. A travers les traits de son visage, nous voyons que c'est une femme douce et agréable.   

                                                                                                                 Victoria

 

 

 

 

 

Ce tableau représente Dora et Françoise. Lorsque la relation avec Dora se dégrade, il rencontre une femme, Françoise qu'il représente au premier plan de ce tableau. Dora est dans ''l'ombre'' de cette dernière, l'air triste. Les positions des deux femmes s'inspirent du tableau Un déjeuner sur l'herbe de Manet. Dora a les yeux fermés comme si elle était éteinte alors que Françoise a le regard éclairé, le visage fin : c'est une représentation avantageuse pour elle.

                                                                                                                    Flore

 

 

Suite à cette visite, nous avons regardé un documentaire intitulé Picasso, l’inventaire d’une vie diffusé sur ARTE retraçant la vie de l’artiste à travers l’étude de son œuvre.

Reportage sur Picasso

(Par Romain Ulrich)

Nous avons vu un reportage sur Picasso expliquant sa vie, de sa naissance jusqu'à après sa mort .Pablo Ruiz Picasso, né à Malaga, Espagne, le 25 octobre 1881 le 8 avril 1973 (à 91 ans) à Mougins, France, est un peintre, dessinateur et sculpteur espagnol ayant passé l'essentiel de sa vie en France.

Pablo Picasso est très vite repéré par son père, grâce à ses peintures, qui l'inscrit à l'école des  beaux arts de Barcelone ou son père est professeur.

Pablo connaît plusieurs périodes dans ses peintures ; dès qu'il changeait de femme, il changeait de style de peinture. Pablo se représenta pendant quelques temps dans ses peintures  sous la forme d'un minotaure qu'il représentait souvent avec des femmes. Le minotaure prenait les humeurs de Picasso. Il connut une période bleue, une période de tristesse.

Picasso connaît plusieurs femmes comme Dora Mare, Marie-Thérèse Walter, Françoise Gilot, Fernande Olivier, Jacqueline Roque. Il eu plusieurs enfants avec ses différentes femmes.

Je pensais que Pablo ne faisait que peindre mais j'ai été surpris par le nombre de peintures, sculptures, gravures et autres. Avant le documentaire, je croyais aussi, vu la différence d'âge avec ses femmes, qu’elles ne se mettaient avec lui que pour l'argent. Ce n'est pas le cas car toute ses séparations sont difficiles pour ses femmes, voire très douloureuses (suicide).

(Par Charlotte Aboy et Amélie Borruel)

Nous avons étudié un documentaire qui retrace la vie de Pablo Picasso. Dans ce documentaire Pablo Picasso est décrit comme un enfant prodige. Pablo Picasso est né à Malaga en Espagne le 25 octobre 1881 et est mort le  8 avril 1973 à Mougins. Il est l'élu ! Pablo Picasso fait ses études dans une école de peinture à Madrid la où son père enseignait. Il étudiait le classicisme. Pablo Picasso décida de partir de Madrid et alla à Paris pour étudier autre chose. Il était à l'école des beaux arts à Paris. Durant son séjour, il rencontre des poètes comme Apollinaire, Paul Eluard et André Salmon. Aussi durant ces années, il fait la connaissance de plusieurs femmes avec qui il y a eu des liaisons. Pablo Picasso eu son premier enfant, Paulo Picasso, avec Olga Khokhlova. Quelques années plus tard, apparut un second enfant avec une seconde femme Marie-Thérèse Walter avec qui il a eu Maya Widmaier-Picasso née le 5 septembre1935. Puis Pablo Picasso eu deux enfants avec Françoise Gilot, du prénom de Claude né le 15 mai 1947 et de Paloma née le 19 avril 1949. C’est dans une des maisons, la Californie qu'il puisa toute son inspiration. On retrouva la plupart de ses œuvres dans cette maison.  

 

La photo engagée

Envoyer Imprimer
 
 
Migrant Mother

Problématique : Quel message transmet cette photo ?

            Cette photographie a été prise par Dorothea Lange. Née le 26 mai 1895 à Hoboken est une photographe Américaine dont les travaux les plus connus ont été pendant la Grande Dépression (crise économique de 1929) dans le cadre d'une mission confiée par la Farm Security Administration (administration de sécurité des fermiers). La photographe, en passant en voiture a aperçu une famille avec une femme et ses trois enfants à côté d'une voiture en panne. Elle a voulu représenter cette scène, s'est donc arrêtée et a demandée son autorisation à la femme de prendre quelques clichés. Dix minutes plus tard, 6 clichés ont été réalisés dont ''migrant mother'', son plus grand succès, qui fut publié le 6 Mars 1936.

La photographie représente, en son centre, Florence Thompson avec trois de ses enfants.

Au premier plan, le contraste lumineux fait ressortir le visage de Florence.

Au second plan, deux enfants cachent leur visage et se tiennent derrière leur mère, comme s'ils avaient peur, pour se protéger.

L’arrière plan est flou, nous distinguons tout de même un fond gris mais sans autres détails.

Cette photographie, en noir et blanc, reflète la pauvreté de cette famille, les personnages sont mal vêtus et sales, sur les genoux de la femme est enveloppé, dans une couverture tachée, un nouveau-né.  

   La photographe a voulu représenter la réalité puisqu'elle dévoile la situation d'une famille émigrée. Elle dénonce la vie que peut avoir une famille étrangère dans un pays qui n'est pas celui de leur origine. Cette photographie s'adresse à l'opinion publique, elle représente, certes, une famille en difficulté mais ne s'adresse pas qu'aux personnes pauvres, elle s'adresse à tout le monde pour espérer que moins de personnes soient dans cette situation. Elle est prise au moment de la Grande Dépression aux États-Unis, ce contexte économique aide à comprendre le cliché puisqu'il représente une famille pauvre. Il a été commandé pour de la propagande gouvernementale en vue des élections présidentielles américaines, par Roosevelt.

La photographe cherchait à représenter avec cette photographie la pauvreté durant la crise économique. L'image laisse transparaître une certaine tristesse, les enfants ont peur et nous le ressentons à travers ce portrait.

   L'auteur prend partie dans la photographie en montrant la pauvreté des familles durant la Grande Dépression. Le spectateur peut ressentir de la peine, de la compassion et de l'admiration  envers Florence qui est le symbole de la mère courage des États-Unis. En effet, au delà de la femme pauvre représentant l'immigration, il y a le symbole de la mère forte qui protège ses enfants: malgré la situation difficile elle ne montre rien, pas de tristesse, de peur ou de faiblesse.

   Le pouvoir de la photographie est dans le contexte, elle nous renseigne sur les conditions des femmes pauvres mais protectrices de l’époque. Sur les immigrés et les conséquences de la crise.

 

Travail réalisé par Angélina Sandoz, Victoria Nassiet et Flore Garin

  

Article sur Jday in Times Square

 

Cette photographie prise par Alfred Eisenstaedt montre un marin embrassant une infirmière au milieu de la foule de Times Square. Elle a été prise le 27 août 1945 et publiée par le magazine Life avec treize autres photographies de l'article « Victory Celebrations » («Célébrations de la victoire »). Elle a été prise pour célébrer la capitulation du Japon aux États-Unis.

Alfred Eisenstaedt est né en Prusse le 6 décembre 1898. Il combattit dans l'artillerie allemande pendant la seconde guerre mondiale.

Il devint photographe professionnel en 1929. Quatre ans plus tard, il réussit à photographier une réunion entre Adolf Hitler et Benito Mussolini en Italie. Tout d'abord accepté par les Nazis, il fut rapidement persécuté comme Juif et émigra aux États-Unis en 1935 et vécut à New York le restant de ses jours.

Le baiser de Times Square est l'une des photos les plus romantiques au monde mais montre une agression sexuelle.

L'identité des deux protagonistes a longtemps été un mystère; plusieurs personnes ont affirmé être le marin et l'infirmière. Loin d'être un baiser entre un couple d'amoureux, nous apprenons que George et Greta étaient de parfaits inconnus. Nous apprenons que George était ivre, et que Greta n'avait aucune idée de sa présence, jusqu'à ce qu'elle soit dans ses bras et qu'elle ait ses lèvres sur les siennes. Il semble assez clair, alors, que ce que George avait commis serait considéré comme une agression sexuelle selon les normes modernes. Greta et Georges se sont ensuite mariés à croire que cette photographie les a rapprochés.

Aujourd'hui les gens trouvent que la photo reste très romantique car à première vue, elle représente un couple qui se retrouve après une longue guerre et qui s'embrassent pour célébrer la fin de la guerre. Elle est aussi devenue une des photos les plus emblématiques de l'Amérique.

                                                                  Travail effectué par Hugo et Romain

 

  

Angel White Bread Line

Dorothéa Lange était une photographe très influente durant la Grande Dépression par ses photographies. Toutes ses photographies sont socialement engagées. A travers elles, elle représente la classe populaire en mêlant un sentiment de compassion, comme avec l'un de ses tableaux les plus connus : White Angel Bread Line.

Ce tableau a marqué un tournant décisif dans sa carrière. Tout au long de la Grande Dépression, Dorothéa Lange a observé le quotidien des classes populaires et a pris conscience du système défaillant de l'Amérique et de la justice. Grâce à son sens de l'observation durant cette période, ce tableau est devenu ainsi un symbole universel de la souffrance et un exemple emblématique de la capacité qu'a Dorothéa Lange à transmettre un message à travers des photographies.

 

Le tableau White Angel Bread Line représente l'une des multiples facettes de la Grande Dépression. Ce tableau plus particulièrement montre :

- La colère de la classe populaire (crispation du visage).

- L'ignorance et l'impuissance du gouvernement (les autres personnes tournent le dos à l'objectif)

Dorothéa Lange exprimait une certaine compassion pour les populations touchées.

 

De nos jours, le travail de Dorothéa Lange est une reconnaissance civique de son engagement lors de la Grande Dépression.

A l'époque, le gouvernement avait entouré la société de poètes et d'artistes qui donnaient une perspective plus démocratique de leurs œuvres. Les œuvres de Dorothéa Lange représentent toutes des symboles de la Grande Dépression et de son investissement auprès des populations.

                                                                                  Travail effectué par Charlotte et Amélie

 

 


section montagne

Agenda

<<  Septembre 2017  >>
 Lu  Ma  Me  Je  Ve  Sa  Di 
      1  2  3
  4  5  6  7  8  910
11121314151617
18192021222324
252627282930